Tumblr  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


bone + tissues (( seung joo ))  :: jeju-si ((hurricane under the purple rain)) :: les quartiers sud
avatar

Avatar : //park chaeyoung (rosé)
Statut/orientation : // les yeux trop curieux aux lèvres étrangères, encore enfant dont le coeur vogue inlassablement.


I need to know you're out there
Just need to know you're out there
Need to know you're out there somewhere

...and the world laughs with you

Crédits : //queen © florida blues (ava)
Pseudo : //rad-som // betty
DC(s) : //
Messages : 17
Date d'inscription : 26/04/2018
Flooz : 217
Aleïev Anna
poussières d'étoiles

//park chaeyoung (rosé)
// les yeux trop curieux aux lèvres étrangères, encore enfant dont le coeur vogue inlassablement.


I need to know you're out there
Just need to know you're out there
Need to know you're out there somewhere

...and the world laughs with you

//queen © florida blues (ava)
//rad-som // betty
//
17
26/04/2018
217

Avatar : //park chaeyoung (rosé)
Statut/orientation : // les yeux trop curieux aux lèvres étrangères, encore enfant dont le coeur vogue inlassablement.


I need to know you're out there
Just need to know you're out there
Need to know you're out there somewhere

...and the world laughs with you

Crédits : //queen © florida blues (ava)
Pseudo : //rad-som // betty
DC(s) : //
Messages : 17
Date d'inscription : 26/04/2018
Flooz : 217
Voir le profil de l'utilisateur

http://thirdwave.forumactif.com/t123-tear-me-to-pieces-skin-to-bone http://thirdwave.forumactif.com/t350-in-the-mood-for-l-o-v-e#4868 http://thirdwave.forumactif.com/t516-aleiev-anna http://thirdwave.forumactif.com/ http://thirdwave.forumactif.com/t352-a_plus#4911 http://thirdwave.forumactif.com/

Mer 13 Juin - 17:44




toujours derrière un mur
comme au fond d'un ravin.


— elle l’enroule finement autour de ses doigts simple façon d’effacer la blessure. entailles. qui se creusent un peu plus sur la peau opaline, si fines, invisibles à tous sauf à toi anna.
les sillons de colères qui se dessinent sur les membres et elle à finalement cesser de les compter, le carmin qui s’en déverse l’apaise étrangement. Peut être par ce qu’elle à l’impression de lui ressembler comme ça.
le rouge qui s’écoule au bout des doigts.

Sauf que celle là fait pas partie des vestiges qu’elle s’inflige, juste un accident malheureux, une blessure anodine dont sa maladresse est victime. la peau qui s’accroche et qui se dérobe sous ses mouvements précipité.
Elle se sait trop peu attentive.

qu’est ce que maman avait dit encore ?
des rubans
et du tissus
aux éclats bariolés
s’il te plaît


La liste qui danse au fond de sa tête, les images qui détache son pensant de la réalité et c’est comme ça que c’était arriver.
A devoir trouver le premier store sur le chemin, pour cacher le carmin. Comptoir, bip, argent déversé devant les yeux de cette adolescent délaissé, ennuyé qui lui rendit son dut avant de la saluer.

Et le sourire qui se sculpte sur les lèvres à la dérobé. le spectacle t’amuse anna.
Et les mains qui s’enfoncent plus loin dans les poches du pantalon, pour protéger ses mains des nouvelles agressions. Pour éviter de se faire une nouvelle fois distraire de sa précieuse mission.

Les jambes qui s’élancent entre les ruelles et les bruits, pas décidés, anna elle connaît son chemin, anna elle connaît la ville et anna elle ne se trompe jamais. Chemins qui se découpent, se regroupent pour ne laisser place qu’à de simples passages étroits, ceux-là on le temps se fige et ou le silence remplace la cohue.
de ceux qui laissent places aux instants.

Sauf que y’as une tâche au paysage, anomalie en face de son esprit monté aux étoiles qui git face vers l’asphalte.
Et ça bloque dans les membres, ça fait redescendre des planants et d’un coup ça fait pulser de part l’incompréhension.

Silhouette fine, passé aux bleus des coups qui se sont écrasé sur les chairs. une vision de dante aux enfers. Et le sac qui se lâche dans un fracas, et les mains d’anna qui se penche sur cet être amoché.

« eh … je … vous êtes blessés ? »

la vision comme réponse à sa propre question, idiote, c’est la panique qui prend le pas sur la réflexion. Prise d’inspiration. Elle laisse ses yeux ausculter les membres du garçon.

Mains qui s’agrippent à son sac à la recherche de soins de consolations, de ces maigres achats précédents peut être blague du destin quand on en voit le résultats. Mains timides qui commencent leur travail d’infirmière de seconde zone.

«  je .. je vais tenter de vous aider. »

(c) SIAL


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Lee Taeyong NCT
Statut/orientation : célibataire, le reste ne vous regarde pas

‛you think you've suffered
you think you're living a bad life
but you forgot about the others
who have been there all the time
without saying a single word."

Crédits : Me'ow
Pseudo : Me'ow
DC(s) : //
Messages : 38
Date d'inscription : 30/04/2018
Flooz : 393
Im Seung Joo
poussières d'étoiles

Lee Taeyong NCT
célibataire, le reste ne vous regarde pas

‛you think you've suffered
you think you're living a bad life
but you forgot about the others
who have been there all the time
without saying a single word."

Me'ow
Me'ow
//
38
30/04/2018
393

Avatar : Lee Taeyong NCT
Statut/orientation : célibataire, le reste ne vous regarde pas

‛you think you've suffered
you think you're living a bad life
but you forgot about the others
who have been there all the time
without saying a single word."

Crédits : Me'ow
Pseudo : Me'ow
DC(s) : //
Messages : 38
Date d'inscription : 30/04/2018
Flooz : 393
Voir le profil de l'utilisateur

http://thirdwave.forumactif.com/t249-disappointing-me-seungjoo http://thirdwave.forumactif.com/t307-seungjoo-is-not-amused#4070 http://thirdwave.forumactif.com/t305-im-seungjoo#4066 http://thirdwave.forumactif.com/ http://thirdwave.forumactif.com/ http://thirdwave.forumactif.com/

Jeu 14 Juin - 21:54




toujours derrière un mur
comme au fond d'un ravin.


Les membres endoloris par un combat qui a trop duré, Seungjoo gît sur le sol d’une ruelle, le front ensanglanté, la lèvres crevée par les coups qu’il a reçus. L’esprit embrumé, il lève les yeux vers les murs qui semblent se refermer au-dessus de lui, prêt à l’avaler. On se sent si petit, au milieu des buildings. Ce bâtard ne l’a pas manqué. Seungjoo ferme les paupières, sa tête rencontre le sol, froid et humide après un jour de pluie, et il soupire profondément, au bord de la conscience, les membres endormis, fourmillants. Cela lui apprendra, à provoquer de plus forts que lui.

Il ne se rappelle plus les raisons qui l’ont poussé à s’attaquer à ce type. Il était plus grand, plus fort. Peut-être possédait-il plus de choses que lui. La haine de Seungjoo s’embrase comme la poudre avec l’étincelle. Elle est incontrôlable, imprévisible et, surtout, destructrice pour celui qui l’éprouve. Seungjoo ferme les yeux à nouveau, content d’avoir épuisé l’énergie de l’idiot qui a riposté. Il s’est demandé, un instant, s’il n’allait pas trop loin. Il a cru y passer. Mais il n’a pas eu assez de couilles pour ça, alors il l’a abandonné dans cette ruelle silencieuse. Alors, Seungjoo regarde le ciel en attendant que le mal passe.

Son cœur s’est à peine calmé, quand des pas commencent à résonner dans la ruelle. A-t-il changé d’avis, déjà ? Il feint l’inconscience, les yeux fermés, le souffle lent, alors qu’approchent les pas qu’il ne peut identifier. Si c’est lui, pense-t-il, il se détournera sûrement. Mais c’est une voix féminine qui l’interpelle, lui arrachant un soupir trop longtemps retenu, avant qu’il n’ouvre péniblement les yeux pour les poser sur la nouvelle arrivée. « Nan, tu crois ? » Un rire file entre ses lèvres abîmées. Il s’est dit que faire une sieste au milieu de la ruelle était une bonne idée. Cela n’est-il pas évident ?

Il se redresse, à l’entente de sa proposition. Son dos douloureux lui arrache une grimace qu’il ne peut dissimuler. « T’inquiète, je vais m’en sortir. J’suis un grand garçon. » Il se fout de qui peut être cette fille, de ce qu’elle peut vouloir. Il n’a besoin d’aucune compassion, d’aucune pitié. Surtout pas de celle d’une parfaite inconnue. Son regard se pose sur la chemise qu’il porte. Déchirée, aux coudes et aux épaules. Ce bâtard l’a malmené plus qu’il ne l’avait imaginé. Il n’ose imaginer la couleur violacée qu’on dû prendre ses cuisses et ses bras. Un spectacle bien triste.
(c) SIAL


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : //park chaeyoung (rosé)
Statut/orientation : // les yeux trop curieux aux lèvres étrangères, encore enfant dont le coeur vogue inlassablement.


I need to know you're out there
Just need to know you're out there
Need to know you're out there somewhere

...and the world laughs with you

Crédits : //queen © florida blues (ava)
Pseudo : //rad-som // betty
DC(s) : //
Messages : 17
Date d'inscription : 26/04/2018
Flooz : 217
Aleïev Anna
poussières d'étoiles

//park chaeyoung (rosé)
// les yeux trop curieux aux lèvres étrangères, encore enfant dont le coeur vogue inlassablement.


I need to know you're out there
Just need to know you're out there
Need to know you're out there somewhere

...and the world laughs with you

//queen © florida blues (ava)
//rad-som // betty
//
17
26/04/2018
217

Avatar : //park chaeyoung (rosé)
Statut/orientation : // les yeux trop curieux aux lèvres étrangères, encore enfant dont le coeur vogue inlassablement.


I need to know you're out there
Just need to know you're out there
Need to know you're out there somewhere

...and the world laughs with you

Crédits : //queen © florida blues (ava)
Pseudo : //rad-som // betty
DC(s) : //
Messages : 17
Date d'inscription : 26/04/2018
Flooz : 217
Voir le profil de l'utilisateur

http://thirdwave.forumactif.com/t123-tear-me-to-pieces-skin-to-bone http://thirdwave.forumactif.com/t350-in-the-mood-for-l-o-v-e#4868 http://thirdwave.forumactif.com/t516-aleiev-anna http://thirdwave.forumactif.com/ http://thirdwave.forumactif.com/t352-a_plus#4911 http://thirdwave.forumactif.com/

Mar 19 Juin - 0:33




toujours derrière un mur
comme au fond d'un ravin.


— elle à les prunelles qui se perdent sur les empreintes face à elle. ecchymoses comme autant de traits de peintures, encrées sur le corps. vision de violence.
et c’est le coeur qui se déchire en lambeaux face au spectacle du chaos.
et c’est l’esprit qui se focalise quand la voix lui parvient comme un écho.

sarcasme qui teinte autant ses paroles que ses éclats, brisure du rire qui s’échappe face à anna.
pourtant elle ne vacille pas, mots auxquels elle s’attendait. l’essentiel ce trouvait dans le fait qu’il arrivait encore à s’exprimer.

« au moins … vous arrivez à parler »

propre voix qui se pause entre les mots, c’est la parure de la douceur qui s’illumine en ses traits. En un sens elle est rassurée, malgré la carmin qui sur son visage se trace comme un dessin. rouge qui s’exprime dans ses yeux ou s’anime encore la colère, émotion brute qui se devine rien que sur ses traits.

et ça sépare ses pensées à anna comme un miroir, reflet de l’image jumelle qui se retrouve dans les yeux d’où émane la haine. le sang qui se sépare du pulsant, copier coller de ses visions ou les filets s’enroulait sur ce corps exsangue.

son ophélie

alek..

mouvement brusque qui sauve l’esprit noyé aux démons.

il ne doit pas
il ne devrait pas
ainsi se relever


c’est la plainte muette qu’elle voit se glisser sur ses lèvres fendues. c’est les mots venin qui serpentent à ses oreilles. pas de son aide. pas de ton aide.
malgré tout c’est l’empathie qui joue de son corps, pantin trop soucieux de son sort qui s’élève, vaillant.

tel david face au géant.

« s’il vous plait, si vous vous levez vous aggraver votre cas »

brindille qui fait barrage, corps trop délicat qui s’attend à subir les ravages. anna qui d’habitude se refuse au courage, c’est l’image miroir qui sur les traits de se garçon attire son action.

elle ne veut pas
autoriser une autre âme à partir vers l’abandon.

« la personne qui vous à fait ça pourrait vous retrouver si vous continuer »

mains qui se placent devant lui sans le toucher, muraille trop frêle face à lui pourtant elle ne veut pas faiblir.
c’est le regard brûlant qui s’attache à ces autres pupilles,$.

résonne
comme un cri que son coeur continue de lancer.

« s’il vous plaît laissez moi vous aider »


(c) SIAL


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Lee Taeyong NCT
Statut/orientation : célibataire, le reste ne vous regarde pas

‛you think you've suffered
you think you're living a bad life
but you forgot about the others
who have been there all the time
without saying a single word."

Crédits : Me'ow
Pseudo : Me'ow
DC(s) : //
Messages : 38
Date d'inscription : 30/04/2018
Flooz : 393
Im Seung Joo
poussières d'étoiles

Lee Taeyong NCT
célibataire, le reste ne vous regarde pas

‛you think you've suffered
you think you're living a bad life
but you forgot about the others
who have been there all the time
without saying a single word."

Me'ow
Me'ow
//
38
30/04/2018
393

Avatar : Lee Taeyong NCT
Statut/orientation : célibataire, le reste ne vous regarde pas

‛you think you've suffered
you think you're living a bad life
but you forgot about the others
who have been there all the time
without saying a single word."

Crédits : Me'ow
Pseudo : Me'ow
DC(s) : //
Messages : 38
Date d'inscription : 30/04/2018
Flooz : 393
Voir le profil de l'utilisateur

http://thirdwave.forumactif.com/t249-disappointing-me-seungjoo http://thirdwave.forumactif.com/t307-seungjoo-is-not-amused#4070 http://thirdwave.forumactif.com/t305-im-seungjoo#4066 http://thirdwave.forumactif.com/ http://thirdwave.forumactif.com/ http://thirdwave.forumactif.com/

Jeu 21 Juin - 20:42




toujours derrière un mur
comme au fond d'un ravin.


Il tente de reprendre ses esprits, la tête posée contre le bitume. Son regard est vague, tout comme ses pensées, mais il sait que cette fille est là, tout près, prête à l’aider. Mais il n’en a pas envie. Pourquoi s’entêter, si la seule chose qu’elle risque d’obtenir est de se faire rejeter à coup d’insultes ? Il déteste ces mêle-tout bien pensantes qui cherchent à faire la paix dans le monde. Que gagne-t-elle à se comporter comme ça ?

« Ouais. » Il arrive à parler, il arrive à penser. En se redressant lui prend une soudaine envie de vomir, mais il s’efforce de ne pas se laisser aller. Les coups dans le ventre ne pardonnent pas. Ceux à la tête non plus, il lui semble voir des étoiles. Les yeux fermés, il se maîtrise pour ne pas jurer. « Ca va, c’est juste quelques bleus. » Mais il titube, il se sent partir et doit se rattraper à la chose la plus proche de lui pour ne pas tomber. Les coups à la tête devaient être plus fort qu’il ne l’a imaginé.

« T’inquiète, ce connard s’est barré comme un lâche, il reviendra pas. » Il crache un peu de sang, le regarde avec dégoût avant de glisser le dos de sa main contre ses lèvres. Avec sa chance, il lui aura cassé une dent. « Aide-moi, comme ça avec un peu de chance tu me lâcheras les basques. » La vérité, c’est qu’il a trop mal pour continuer à refuser son aide. Il s’assied à nouveau, les yeux fermés, les traits déformés par la douleur qui semble engourdir son corps. Ces coups ne l’ont pas manqué. Putain de merde.
(c) SIAL


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
bone + tissues (( seung joo ))
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JE CHERCHE UN BONNE SECURITE POUR MON ORDI
» Yamapi for me please ! [CLOSE]
» Need help again ! [DONE]
» Seung Ji (AJAX) » petit stock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIRD WAVE :: jeju-si ((hurricane under the purple rain)) :: les quartiers sud-
Sauter vers: