Tumblr  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


écumons le noir ¬ ((jiwei))  :: jeju-si ((hurricane under the purple rain)) :: les quartiers ouest :: les habitations
Yeol Wei

Avatar : jeon douceur jeongguk (jungkook)
Statut/orientation : célibataire ¬ bisexuel non assumé


you are the cause of my euphoria ;

et tu sais à l'intérieur ça se serre, et tu sais à l'intérieur c'est l'enfer – j'sais pas comment te voir j'sais pas comment te considérer t'es qu'une énigme une foutue hypothèse jamais confirmée.



you blow my mind ;

Crédits : ©eminems (ava) ©kawaiinekoj (icon) ©astra + self (signa)
Pseudo : sial
DC(s) : soon
Messages : 399
Date d'inscription : 08/04/2018
Flooz : 1760

Yeol Wei
poussières d'étoiles

jeon douceur jeongguk (jungkook)
célibataire ¬ bisexuel non assumé


you are the cause of my euphoria ;

et tu sais à l'intérieur ça se serre, et tu sais à l'intérieur c'est l'enfer – j'sais pas comment te voir j'sais pas comment te considérer t'es qu'une énigme une foutue hypothèse jamais confirmée.



you blow my mind ;

©eminems (ava) ©kawaiinekoj (icon) ©astra + self (signa)
sial
soon
399
08/04/2018
1760


Avatar : jeon douceur jeongguk (jungkook)
Statut/orientation : célibataire ¬ bisexuel non assumé


you are the cause of my euphoria ;

et tu sais à l'intérieur ça se serre, et tu sais à l'intérieur c'est l'enfer – j'sais pas comment te voir j'sais pas comment te considérer t'es qu'une énigme une foutue hypothèse jamais confirmée.



you blow my mind ;

Crédits : ©eminems (ava) ©kawaiinekoj (icon) ©astra + self (signa)
Pseudo : sial
DC(s) : soon
Messages : 399
Date d'inscription : 08/04/2018
Flooz : 1760

Voir le profil de l'utilisateur

http://thirdwave.forumactif.com/t36-teenage-fever-wei http://thirdwave.forumactif.com/t312-moon-204-am-wei http://thirdwave.forumactif.com/t311-yeol-wei#4191 http://thirdwave.forumactif.com/t326-yeol-wei http://thirdwave.forumactif.com/ https://weheartit.com/siaal_/collections/140318880-aes-wei

Jeu 3 Jan - 1:43


|
écumons le noir ;
jiwei


— il faut du temps.
il faut une éternité même –
effacer les blessures, les ecchymoses en ratures au simulacre de sa peau.
gommer les murmures, les caresses et les souffles qui suivent la mesure
(et les soupirs aussi)
oublier tout ce qui faisait qu’on se sentait, qu’on ressentait,
(qu’on éprouvait aussi) –
et tout diluer, tout édulcorer.
faire en sorte que ça n’ait plus de saveur, plus d’odeur,
faire en sorte que ça ne soit qu’un semblant de passé,
qu’un souvenir un peu émietté.

faut sourire à lucifer.
sourire au pire des enfers,
rester grand, rester droit –
et ne jamais s’écrouler.
faut sourire. sourire pour tenir tête, sourire pour pas qu’on s’inquiète –
sourire pour rassurer.
(ou plutôt se rassurer)
sourire pour se dire que ça va aller,
que t’étais qu’une personne de plus qu’il fallait croiser,
contre qui fallait s’écraser,
percuter ;
perdre quelques étoiles au passage et puis avancer –
que t’étais qu’une personne de plus dans la foule de l’éternité.
et pourtant la courbe de ses lèvres est définitivement tombée.

mettre un pied devant l’autre.
si l’expression ne tient plus, le corps le devra ;
travailler.
travailler pour ne pas trop penser, pour pas laisser son esprit se barrer,
aller aux quatre coins du monde pour revenir toujours à
((toi))
et sentir son coeur se morceler une fois de plus au simple son de ta
((voix))
à ta simple vision, à ton simple regard –
à ta simple existence même de l’autre côté du couloir.

la main qu’appuie sur la sonnette –
pas hésitante, l’habitude qui s’est incrustée ;
casque bien calé sous le bras,
bouffe dans l’autre.
à savoir qu’un autre aura bien l’appétit de tout dévorer.
la porte s’ouvre ;
pas même le temps de le regarder –
(il n’y en a qu’un sur qui son regard s’est toujours échoué)

bonjour, j’viens pour votre commande de –

et si le cauchemar devait se répéter,
fallait que tu sois là pour le hanter.
(c) SIAL; icon skate vibe


_________________
ecchymoses — tu as une tristesse qui vit dans des endroits où la tristesse ne devrait pas vivre. (rupi kaur)
Revenir en haut Aller en bas
Song Jian

Avatar : park jimin
Statut/orientation : ncoturne découragé - le goût des hommes posé à même ses lèvres de façon indélébile
now I wish we'd never met, cause you're too hard to forget





☾ ☾ ☾



☾ ☾ ☾

You can pretend you don't miss me
You can pretend you don't care
All you wanna do is kiss me
Oh what a shame I'm not there

Crédits : eminems (avatar + icons)
Pseudo : skate vibe
DC(s) : kwon bae bora ☾*˚◦ •
Messages : 222
Date d'inscription : 26/04/2018
Flooz : 1295

Song Jian
poussières d'étoiles

park jimin
ncoturne découragé - le goût des hommes posé à même ses lèvres de façon indélébile
now I wish we'd never met, cause you're too hard to forget





☾ ☾ ☾



☾ ☾ ☾

You can pretend you don't miss me
You can pretend you don't care
All you wanna do is kiss me
Oh what a shame I'm not there

eminems (avatar + icons)
skate vibe
kwon bae bora ☾*˚◦ •
222
26/04/2018
1295


Avatar : park jimin
Statut/orientation : ncoturne découragé - le goût des hommes posé à même ses lèvres de façon indélébile
now I wish we'd never met, cause you're too hard to forget





☾ ☾ ☾



☾ ☾ ☾

You can pretend you don't miss me
You can pretend you don't care
All you wanna do is kiss me
Oh what a shame I'm not there

Crédits : eminems (avatar + icons)
Pseudo : skate vibe
DC(s) : kwon bae bora ☾*˚◦ •
Messages : 222
Date d'inscription : 26/04/2018
Flooz : 1295

Voir le profil de l'utilisateur

http://thirdwave.forumactif.com/t107-take-the-blues-away#229 http://thirdwave.forumactif.com/t322-night-calls-jian#4419 http://thirdwave.forumactif.com/t321-song-jian#4408 http://thirdwave.forumactif.com/t323-song-jian#4420 http://thirdwave.forumactif.com/t329-sg_jiji#4488 http://thirdwave.forumactif.com/

Ven 18 Jan - 19:03


|
écumons le noir ;
jiwei


c’est le chaos. tout s’entrechoque, y’a plus vraiment d’ordre de priorités dans le tumulte de ses pensées. ça ne cesse de bourdonner tout contre ses oreilles, sorte de fantôme qui s’applique à répéter les paroles maudites - celles qu’il voudrait rayer, colorier de brume jusqu’à tout-à-fait les recouvrir.

oublier qu’elles ont existé.

de la même façon qu’il doit s’efforcer de mettre de côté tout le reste - les crépitements solaires qui se coincent au coin de ses lèvres lorsque la joie illumine son visage ; les soirées passées à fixer cette fenêtre close, l’espoir qui appuie si fort contre son palpitant ; son parfum qui semble avoir cette faculté surnaturelle d’apaiser la moindre peine lorsqu’il le serre contre lui.

à peu près tout ce qui le rend heureux, au final.

- ji ? jian s’évade de ses pensées, se reconnecte à la réalité ; son expression se refixe un instant sur les images de l’écran qui défilent en face de lui, netflix & chill avait-il choisi cette nuit, et son visage se tourne finalement vers le remplaçant - l’échappatoire. - oui ? - tu m’écoutes ? - toujours. il semble hésiter, plisse les yeux comme pour sonder la véracité de ses propos mais jian lui sourit et se blottit à nouveau contre son torse nu, évinçant toute possibilité de continuer cette conversation. et jian sent que l’atmosphère dégringole drastiquement, à se frotter au froid glacial des banquises, incrusté jusque dans leurs gestes lorsqu’il est question de ce à quoi réfléchit jian. - je disais que- ça sonne ; et jian tire déjà les draps qui recouvrent leurs silhouettes entrelacées. - bouge pas ; j’y vais. un baiser fracassé et il ne perd pas de temps - s’empare de son jogging qui traîne sur le sol, attrape son porte-monnaie, et quitte ce nid à conte de fée où il n’est probablement pas décidé à s’abandonner. c’est épuisant ; cette façon qu’il a de constamment devoir s’assurer que jian est là, avec lui. et- et il a besoin de souffler, qu’on lui foute la paix.

parce qu’il est là ; exact ? il ne pense plus à wei. il lui a assuré.

sa main se pose sur la poignée, et la porte s’ouvre - partiellement, son geste se fige quand son regard croise le sien et que ce frisson torture sa colonne vertébrale. il hésite un instant à simplement condamner cet affrontement comme s’il en était capable ; parce que wei est là, déguisé en livreur de pizza, et que le contempler écrase ses poumons mais lui rend paradoxalement son oxygène. inconsciemment c’est là que son sourire s’évapore, comme s’il n’avait jamais existé - fake à souhait. et wei a ce talent particulier ; il tire tout ce qui est faux chez lui et le détruit. jian n’est pas capable de lui mentir correctement mais en l’occurrence, il veut qu’il sache, à hurler effrontément que non, rien ne va sans toi. dans un combo de contradictions l’ensemble de son squelette prend appui contre l’encadrement, pourtant, paraît s’affaisser dans une décontraction maîtrisée. jian veut qu’il sache qu’il lui manque - mais tente autant de s’accrocher à l’idée que de le convaincre qu’il ne lui est pas foutrement indispensable. qu’il peut vivre sans sa présence. - hey. un mot lui arrache la gorge ; il sature, déjà. - hmm, je vous dois combien ? à s'imposer cette distance ; à omettre la moindre proximité mirage à laquelle il ne veut pas se laisser aller.

de peur qu’elle lui soit de nouveau brutalement arrachée des mains.

(c) SIAL; icon skate vibe

Revenir en haut Aller en bas
Yeol Wei

Avatar : jeon douceur jeongguk (jungkook)
Statut/orientation : célibataire ¬ bisexuel non assumé


you are the cause of my euphoria ;

et tu sais à l'intérieur ça se serre, et tu sais à l'intérieur c'est l'enfer – j'sais pas comment te voir j'sais pas comment te considérer t'es qu'une énigme une foutue hypothèse jamais confirmée.



you blow my mind ;

Crédits : ©eminems (ava) ©kawaiinekoj (icon) ©astra + self (signa)
Pseudo : sial
DC(s) : soon
Messages : 399
Date d'inscription : 08/04/2018
Flooz : 1760

Yeol Wei
poussières d'étoiles

jeon douceur jeongguk (jungkook)
célibataire ¬ bisexuel non assumé


you are the cause of my euphoria ;

et tu sais à l'intérieur ça se serre, et tu sais à l'intérieur c'est l'enfer – j'sais pas comment te voir j'sais pas comment te considérer t'es qu'une énigme une foutue hypothèse jamais confirmée.



you blow my mind ;

©eminems (ava) ©kawaiinekoj (icon) ©astra + self (signa)
sial
soon
399
08/04/2018
1760


Avatar : jeon douceur jeongguk (jungkook)
Statut/orientation : célibataire ¬ bisexuel non assumé


you are the cause of my euphoria ;

et tu sais à l'intérieur ça se serre, et tu sais à l'intérieur c'est l'enfer – j'sais pas comment te voir j'sais pas comment te considérer t'es qu'une énigme une foutue hypothèse jamais confirmée.



you blow my mind ;

Crédits : ©eminems (ava) ©kawaiinekoj (icon) ©astra + self (signa)
Pseudo : sial
DC(s) : soon
Messages : 399
Date d'inscription : 08/04/2018
Flooz : 1760

Voir le profil de l'utilisateur

http://thirdwave.forumactif.com/t36-teenage-fever-wei http://thirdwave.forumactif.com/t312-moon-204-am-wei http://thirdwave.forumactif.com/t311-yeol-wei#4191 http://thirdwave.forumactif.com/t326-yeol-wei http://thirdwave.forumactif.com/ https://weheartit.com/siaal_/collections/140318880-aes-wei

Lun 25 Fév - 17:41


|
écumons le noir ;
jiwei


— il y a tout coince, tout ce qui se mêle, genre de boule de noeuds impossible à défaire qui se forme dans la gorge ; et tout qui se remplit, se gorge d’eau salée, d’océan pollué – et la marée noire déborde des poumons, s’exfiltre par le nez, la bouche, les oreilles ; couvre soudainement la rétine d’un voile trop opaque,
et wei devient aveugle.
wei il voit plus rien, ou refuse peut-être ; genre de perte des sens inconsciente alors que tout l’intérieur vibre au simple son de ta voix –
le déni,
soudain,
qui vient grapiller les cordes vocales qui se rompent avant la fin de sa phrase ; wei qui, dans la pénombre, perçoit quelques traits seulement, dénudés, et il n’a pas besoin de plus pour tout capter.
c’est l’accident, le carambolage, le crash d’avion à l’intérieur du crâne ; la détonation vient tout briser, tout déchirer, se répercute jusqu’à la friction de ses doigts tandis qu’il serre les poings pour tout contenir de peur de voir son être se déformer.

(tout va bien).

et ça fait mal, quelque part, d’avoir le sommeil troublé, impossible, déchiré par les chimères nocturnes qui se plaisent à resurgir ;
ça fait mal de le voir déjà aux bras d’un autre, de percevoir quelques fleurs rouges qui ne sont pas de son fait, et son regard insiste, décrit le chemin de ces pétales qui chutent jusque au creux de sa clavicule –
perçoit enfin les épines qui se déploient sous sa peau,
comme un vice enfin révélé, un hématome qui révèle toute son étendue quand les souvenirs du traumatisme rejaillissent sans crier gare.

et ça chuchote, au creux de son oreille,
qu’il était bien vain d’aimer –
qu’il était s t u p i d e  de se sentir crever et que la pathétique est en train de le happer ; wei qui s’englue dans sa névrose alors qu’aucun mot ne sort, qui se retrouve capable que d’un simple geste ; celui de tendre cette fichue boîte en carton, ignorant le son sourd de l’impact de ces marques formelles dont ils n’ont jamais eu l’habitude.

10 700 wons, s’il vous plait.

lâche.

lâche à laisser le regard s’abaisser, lâche à sentir la plaie suinter, dégouliner sous l’armure factice,
lâche à ne pouvoir soutenir ton regard car tu lui es devenu presque étranger.
dernier coup d’oeil à pourtant espérer y voir une quelconque trace de compassion, du regret, de la peine, peut-être ; un sentiment, quelque chose, peu importe, wei il prendrait tout – (donne moi juste. j’en sais rien. même un battement de cils me suffirait,)

ça sera en liquide ? et ça s’enfonce. ça vient foutre un trou là exactement où ça fait mal. ça s’enfonce jusqu’à la garde, jusqu’à remplir l’intérieur trop vide de l’acier ; histoire de s’assurer de toujours exister.



(oublie.)

un soupir, un seul, alors qu’il attend – statue de cire en attente du jugement, gosse coupable d’amour, coupable de faiblesse, coupable de n’être que ce petit morceau de rien quand l’autre est finalement parti.

coupable d’avoir tout donné.
(c) SIAL; icon skate vibe


_________________
ecchymoses — tu as une tristesse qui vit dans des endroits où la tristesse ne devrait pas vivre. (rupi kaur)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
écumons le noir ¬ ((jiwei))
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ecran noir
» Ecran noir sur pluzz et les différents Replay
» Direct8 HD écran noir avec son le 05 Juin 2011
» nüvi 3790 bloqué, écran noir !
» enregistrement noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIRD WAVE :: jeju-si ((hurricane under the purple rain)) :: les quartiers ouest :: les habitations-
Sauter vers: