Tumblr  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Perfect couple [feat Lee Seo Jun]  :: jeju-si ((hurricane under the purple rain)) :: les quartiers ouest :: le golden cloud
avatar

Avatar : Park Hye Min (Pony)
Statut/orientation : Fiancée à Seo Jun
Crédits : Oxymore
Pseudo : P'tit lama rose
DC(s) : Just me
Messages : 19
Date d'inscription : 25/07/2018
Flooz : 346
Choi Na Ra
poussières d'étoiles

Park Hye Min (Pony)
Fiancée à Seo Jun
Oxymore
P'tit lama rose
Just me
19
25/07/2018
346

Avatar : Park Hye Min (Pony)
Statut/orientation : Fiancée à Seo Jun
Crédits : Oxymore
Pseudo : P'tit lama rose
DC(s) : Just me
Messages : 19
Date d'inscription : 25/07/2018
Flooz : 346
Voir le profil de l'utilisateur

http://thirdwave.forumactif.com/t577-choi-na-ra-le-plus-grand-danger-pour-une-pute-c-est-la-lucidite#9197 http://thirdwave.forumactif.com/t583-choi-na-ra_i-don-t-care-about-you-or-maybe-i-m-lying http://thirdwave.forumactif.com/t581-choi-na-ra#9292 http://thirdwave.forumactif.com/t587-choi-na-ra#9311 http://thirdwave.forumactif.com/t588-naraspberry#9313 http://thirdwave.forumactif.com/

Jeu 2 Aoû - 1:32

Choi Na Ra feat. Lee Seo Jun

Perfect couple.

Na Ra se regarda longuement dans sa robe fourreau noire, haute couture. Seo Jun avait tenue à ce que la robe soit chère, sur mesure et très classieuse. C’était une cérémonie officielle, elle allait être présentée aux médias, à sa famille, au monde sans âme de ces gens riches longuement détestés. Mais devrait offrir son plus beau sourire, jouer la potiche parfaite de son fiancé exécrable et raconter des anecdotes inventées sur leur rencontre. Elle appréhendait la soirée, elle savait que beaucoup trop de chose reposait sur le déroulement de cette fête, elle n’avait pas le droit à l’erreur. Non pas parce qu’elle avait peur pour elle mais parce qu’elle était inquiète pour sa mère malade. Elle ramena élégamment ses cheveux en un chignon chic et flou, elle avait cette qualité de pouvoir se transformer en ce qu’elle voulait. Combien de fois elle avait dû se débrouiller seule pour se maquiller ou se coiffer entre deux clients selon la soirée ou elle se rendait ? C’était une des qualités primordiales pour être une bonne pute de luxe, se fondre dans la masse. La première étant d’avoir un beau cul et la deuxième d’être désespérée. Seo Jun lui avait offert pour l’occasion une magnifique parure de diamant, dans d’autres circonstances la jeune femme aurait été touchée par son geste, mais elle commençait à trop bien connaître cet homme pour savoir qu’il l’avait fait dans le seul but d’étaler sa réussite, son argent… Le collier était une magnifique parure de diamant mêlée d’or blanc assorti à un bracelet et une paire de boucle d’oreille. Elle se regarda dans la glace et se trouva méconnaissable. On aurait dit une de ces femmes, mariée à un homme riche et vouée à avoir l’air parfaite toute sa vie pour soigner l’image de son mari. C’est exactement ce qu’elle répugnait et pourtant la voilà dans une position aussi basse que la leur. Je ne peux plus les juger, ni même me moquer de leur situation, elle est devenue la mienne.

Elle avait rencontré Seo Jun en Nouvelle-Zélande, ça n’avait pas été le coup de foudre entre eux. Ses « collègues » et elle avaient été embauchées pour sa soirée d’anniversaire, une vraie catastrophe. Bien sûre, tout le monde s’est amusé, a bu où s’est drogué et il a réussit à faire éclater un scandale. Lui, avec un homme, c’était impensable pour sa famille. Pourtant, elle ne savait plus très bien comment mais c’est à côté d’elle qu’il s’était réveillé. Sûrement qu’elle l’avait incité à coucher avec elle ou peut être qu’il était venu chercher du réconfort dans les bras d’une femme. Mais elle s’était sentie un attachement pour ce garçon qui lui avait dévoilé un peu de lui alors qu’il était alcoolisé et drogué. Elle était rentrée chez elle, avait pris soin de sa mère comme elle le faisait toujours et était déjà passé à autre chose. Mais un homme quelques jours plus tard est venue la voir, avec une offre, le genre qui change la vie. Seo Jun la voulait elle comme fiancée. Oh ce n’était pas un conte de fée, un simple arrangement rien de plus. Na Ra devenait sa petite amie, il se fiançait au bout de quelques temps et au moment venue, ils se marieraient. La jeune femme aurait pu refuser, elle aurait pu le traiter de malade, dire qu’elle désirait un mariage d’amour. Mais c’était faux, elle désirait surtout aider sa mère, se sortir de là, devenir sa femme ? C’était la plus belle option qu’on puisse lui offrir. Elle avait de quoi le faire chanter et lui aussi, ils étaient dans un cercle vicieux qu’ils avaient construit eux-mêmes. Finalement ils avaient fait les choses correctement, elle avait arrêté son travail contre rémunération et ils avaient passé des vacances merveilleuses, aux yeux de la presse. Elle avait découvert en Seo Jun un personnage attachant, mais l’homme se détestait trop pour se rendre compte de ses propres qualités. Elle n’avait pas songé un instant avoir des sentiments pour lui, mais leur nuit de folie avait eu raison d’elle et doucement, lentement, irrémédiablement elle s’était mise à aimer cet homme pas si différent d’elle. La demoiselle savait, que tôt ou tard il lui ferait une demande en mariage, mais il avait trouvé le moyen de la prendre par surprise. Elle avait conscience que c’était une question de rendre la scène la plus crédible possible, mais elle en avait été émue quand même.

Elle se rappellerait longtemps de cette soirée… Son majordome était venu la chercher dans une voiture de luxe, mais ça elle aait l’habitude. Comme chaque fois qu’une soirée avec son petit-ami était prévu, elle avait reçu une robe de soirée, mais celle-là était particulièrement chic. D’un blanc virginal, légère, parfaite pour le temps chaud et humide de la côte. On l’avait guidé jusqu’à une table éclairée de petite bougie sur une terrasse surplombant la mer. L’endroit était superbe et elle avait respiré les embruns jusqu’à ce que la main de Seo Jun vienne effleurer le creux ses reins. Elle l’avait regardé et lui avait sourit comme elle le faisait si souvent et il lui avait répondu. Il jouait bien la comédie, trop bien, parfois elle avait encore plus envie d’y croire. Il la guida jusqu’à leur table et ils discutèrent de tout et de rien. Elle n’avait jamais eu l’impression d’être obligée de chercher des sujets de conversations avec lui, pourtant il se plaisait à dire qu’elle manquait d’intelligence, qu’elle n’était pas intéressante… Les coupes de champagnes arrivèrent cependant qu’ils parlaient. Elle porta la coupe à ses lèvres et alors qu’elle goûtait le délicieux breuvage, un objet rencontra ses lèvres. La jeune femme cueilli la bague entre ses doigts en même temps que des centaines de lanterne en papier éclairée par des bougies s’élevées dans le ciel. Elle n’en revenait pas, elle savait ce qu’il se passait, elle savait que ça allait arriver, mais de cette manière ? Non… Il était impressionnant jusque dans ses mensonges et elle l’admirait. Alors qu’elle regardait, émerveillée les lumières qui flottaient dans le ciel, Seo Jun mit un genou à terre et pris sa main.

« Na Ra, on a beau être jeunes, au moment même où j'ai croisé ton regard ce jour-là, j'ai su que ça serait toi, que mon cœur n'aurait de place que pour la femme extraordinaire que tu es. Je sais je suis peut-être pas le meilleur homme de cette planète mais à tes côtés je veux le devenir parce qu'un homme n'est rien sans une femme qui peut l'aimer pour ce qu'il est. »

Les larmes coulaient sur le visage de la jeune prostituée, nouvellement fausse fiancée. Elle pleurait parce qu’elle aurait rêvé l’entendre prononcer sincèrement ces mots. Sa main serrait la sienne sous le regard et les flashs incessants des photographes. Elle hocha la tête, la gorge nouée par les larmes et dans un geste sûr et en apparence délicat, il lui passa la bague au doigt. La suite fut immédiate, dès le lendemain on en parlait partout, on revenait sur la soirée catastrophe et on parlait d’elle partout. Qui était-elle ? Que faisait-elle ? Elle était une inconnue, certes très belle, mais inconnue. Les choses avaient suffisamment plus à Seo Jun et il avait décidé qu’il était temps pour eux de retourner en Corée.

La voilà désormais dans ce grand appartement, souvent seule, souvent abandonnée. Il la hait mais elle refuse de se démonter face à son sale caractère. Parfois il a des étincelles de gentillesses, des petits sourires innocents qui la font espérer un mieux de sa part. Jour après jour, elle lui prépare à manger en prétextant qu’elle s’ennuie, qu’elle n’a rien de mieux à faire. Mais c’est faux, elle veut percer ce cœur si fermé et étriqué. Elle se regarde une nouvelle fois dans ce miroir, elle est pourtant jolie, elle le sait. Alors pourquoi lui la trouve laide ? Il se plaît à le lui répéter… pourtant quand les nuits sont trop monotones il n’hésite pas à se glisser dans ses draps pour une étreinte passionnée. La voilà perdue, paumée, larguée, en plein trou noir. Et la voilà qui s’apprête à vivre une soirée pesante, elle doit faire attention, elle doit être parfaite devant sa famille, ses amis, tout le monde… Pas un faux pas ne lui sera pardonné. Lorsqu’il frappe à la porte de sa chambre, pas un mot gentil ne sort de sa bouche, elle sait pourtant qu’elle est fabuleuse, mais il se contente de prendre sa main pour l’entraîner avec lui. Et comme à chaque fois qu’ils sont ensembles, au lieu d’être gentil, elle se met à le menacer.

« M’emmerde pas Seo Jun sinon je te jure, je te jure, je te grille devant toute ta clique de demeuré. »


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Jung Young Hoon | Ooon [Halo]
Statut/orientation : Bisexuel parce que les courbes féminines l'attirent autant que les torses bien sculptés, une orientation tellement mal vue par sa famille qu'il a faillit se faire renier par celle-ci. Il a finit par se fiancer à une fille plus jeune, une fille faible, quelqu'un qu'il peut utiliser et surtout une fille qui pourra faire criser son père lorsqu'il apprendra d'où elle est issue.
Crédits : Clumsoo & Tumblr
Pseudo : Suah
DC(s) : Je suis unique, baby.
Messages : 18
Date d'inscription : 24/07/2018
Flooz : 319
Lee Seo Jun
poussières d'étoiles

Jung Young Hoon | Ooon [Halo]
Bisexuel parce que les courbes féminines l'attirent autant que les torses bien sculptés, une orientation tellement mal vue par sa famille qu'il a faillit se faire renier par celle-ci. Il a finit par se fiancer à une fille plus jeune, une fille faible, quelqu'un qu'il peut utiliser et surtout une fille qui pourra faire criser son père lorsqu'il apprendra d'où elle est issue.
Clumsoo & Tumblr
Suah
Je suis unique, baby.
18
24/07/2018
319

Avatar : Jung Young Hoon | Ooon [Halo]
Statut/orientation : Bisexuel parce que les courbes féminines l'attirent autant que les torses bien sculptés, une orientation tellement mal vue par sa famille qu'il a faillit se faire renier par celle-ci. Il a finit par se fiancer à une fille plus jeune, une fille faible, quelqu'un qu'il peut utiliser et surtout une fille qui pourra faire criser son père lorsqu'il apprendra d'où elle est issue.
Crédits : Clumsoo & Tumblr
Pseudo : Suah
DC(s) : Je suis unique, baby.
Messages : 18
Date d'inscription : 24/07/2018
Flooz : 319
Voir le profil de l'utilisateur

http://thirdwave.forumactif.com/t576-lee-seo-jun-i-m-a-beast-and-there-s-no-princess-for-me http://thirdwave.forumactif.com/t584-lee-seo-jun-people-i-know-maybe-maybe-because-i-m-not-sure http://thirdwave.forumactif.com/t582-lee-seo-jun http://thirdwave.forumactif.com/t594-lee-seo-jun http://thirdwave.forumactif.com/t595-king-junnie-lee-seo-jun http://thirdwave.forumactif.com/

Ven 24 Aoû - 15:36

       
I don't like her and yet I'm going to marry her to have some peace in my life. And I want to see how far she's willing to go since she's desperate. This is my toy and I intend to have fun with it to the end, especially since she's more valuable than the previous ones I could have.Na Ra & Seo Jun
       

       
Perfect Couple

       
C'était finalement aujourd'hui que ce mensonge allait être exposé au monde et que son cercle fermé d'amis connaîtrait enfin l'identité de la fille qui avait gagné le cœur de Seo Jun. Enfin, ça aussi c'était un mensonge, il ne vivait avec elle que par dépit et pour éviter les questions trop personnelles. Personne n'était au courant mais ils étaient seulement liés par un pacte, elle jouait la comédie et lui finissait par payer les soins de la mère de sa fiancée. A quel point sa vie semblait compliquée pour qu'il en vienne même à mentir à ceux qu'il côtoyait tout les jours. Tout ça à cause de cette fichue photo, il avait même prit ce prénom qu'il n'avait jamais utilisé en vingt-quatre ans, Seo Jun. Il préférait largement Jason mais autant s'adapter plutôt qu'on en vienne à déformer son prénom. Puis être à Jeju lui donnait de nouvelles opportunités comme de nouveaux paysages pour tourner et se refaire un cercle d'amis aussi détestables que lui. Et le second était plutôt important. Plus on avait d'amis, plus on avait une certaine notoriété. C'était différent d'Auckland, cette ville avait son propre charme et ça lui donnait à nouveau une chance d'être libre avec Na Ra. Enfin, elle, elle ne serait libre qu'une fois qu'il aurait divorcé ou que la vie finisse par avoir raison de lui. D'autant qu'on aurait pu se demander à quoi il était entrain de jouer, dans le fond, il était entrain de reproduire le même schéma que son père en se mariant avec quelqu'un qu'il n'aimait pas. Est-ce qu'il l'avait fait exprès ? Personne n'aurait pu le dire. Mais l'image de sa mère qui se disputait sans cesse avec son père dès qu'il revenait de voyage ne cessait de lui revenir en tête. Ils avaient eu l'air de s'aimer pourtant tout les deux, peut-être parce qu'elle était actrice, elle le lui avait caché en jouant la comédie jusqu'à ce qu'il arrive au collège et qu'il puisse comprendre. L'amour. C'était un sentiment si futile, si facile à manier et à briser. Il avait été amoureux une seule fois. Et c'est dû aux actes de cette personne qu'il se retrouvait actuellement à se marier à une ancienne hôtesse.

Aujourd'hui encore, il était parfait dans son costume de créateur, la seule chose qui faisait tâche, c'était la couleur de ses cheveux, son père trouvait que ça faisait trop voyant mais ça plaisait à Seo Jun et si ça faisait enrager son père c'était encore mieux. Puis lui, il l'aimait bien son bleu pastel. De toute façon, son père s'était toujours énervé pour rien, d'ailleurs si il apprenait de quelle façon, il avait rencontré Na Ra, il serait sûrement entrain de faire un AVC et entrain de planifier l'annulation de son faux mariage. Après tout, c'était à sa soirée d'anniversaire qu'il avait fait sa rencontre, la même soirée qui avait causé du grabuge dans son petit monde tout parfait et causé la colère de son père. Heureusement pour lui, il avait pu se servir de l'alcool comme excuse pour son père qui ne supportait pas le fait qu'il ait pu embrasser un garçon mais Seo Jun ne semblait pas comprendre pourquoi c'était si mal, après tout pourquoi ça ne pouvait pas être normal ? Alors il avait dû trouver une parade et la fille avec qui il avait terminé la nuit semblait être une bonne opportunité pour lui. Envoyant son assistant à sa place pour proposer un deal à cette jeune femme, de toute façon, pourquoi aurait-elle refusé alors qu'ils étaient tout les deux gagnants dans cette histoire ? Na Ra avait accepté et Seo Jun avait commencé à lui offrir une vie de rêve sous le signe de l'argent, il ne lui accordait cependant jamais une vraie attention, pensant que la'argent ferait l'affaire, puis il n'était pas amoureux d'elle alors à quoi bon chercher ce qui pourrait lui plaire, acheter des choses chères était déjà bien assez suffisant. Seo Jun restait toujours très évasif avec elle, la plupart du temps plongé dans ses pensées en se demandant ce qu'il pourrait bien faire pour énerver à nouveau son père et lui mener la vie dure. Cependant, il avait finit par la demander en mariage après de nombreux rendez-vous, de nombreux dîners ensemble qu'il semblait avoir pensé pendant longtemps. Il jouait si bien la comédie qu'on aurait pu le penser fou amoureux d'elle ou peut-être l'était-il vraiment ? Aucune chance, il semblait avoir fermé son cœur depuis bien longtemps. Elle était belle et parfois elle lui donnait envie de combler certains désirs, il ne pouvait le nier mais pour lui ça restait platonique. Enfin de toute façon, il ne cherchait pas vraiment à savoir ce qu'il pensait d'elle, il se contentait de rester arrogant et méprisant une fois seul avec elle chez eux.

Encore une fois, Seo Jun se retrouvait à regarder cette boîte de médicaments, celle qui pourrait le guérir selon ses médecins et surtout celle qui lui évitait de souffrir affreusement. Il n'aurait pu expliquer pourquoi il se sentait tellement vide à chaque fois qu'il daignait poser le regard sur celle-ci. Peut-être parce que lui n'y croyait plus, après tout, qu'est-ce que ça représentait de vivre ? Il n'avait pas l'air de le savoir et bien qu'il passait son temps à s'amuser et faire la fête, il n'avait pas l'air de toucher ce semblant de bonheur qu'il retranscrivait chaque fois à travers ses films. De toute façon, à quoi bon ? Il allait bientôt rejoindre sa mère là où sa place l'attendait depuis tant d'années, ce n'est pas comme si il allait manquer à quelqu'un. Tout était déjà écrit depuis longtemps. Contrairement à sa famille, il n'était pas croyant mais il y a bien une seule chose à laquelle il croyait, c'était le destin. Un soupir finit par s'échapper de ses lèvres tandis qu'il rangea sa petit boîte dans sa poche avant de se diriger dans la pièce où se trouvait Na Ra pour aller la chercher.

«Oublies pas qu'on a un pacte, si tu l'ouvres, c'est ta mère qui en subit les conséquences. Donc sois gentille, souris et mets la en veilleuse. »

Un sourire parfait plaqué sur les lèvres et pourtant c'est avec une voix glaciale qu'il avait prononcé ces mots à l'attention de la jeune femme de façon à ce qu'elle seule puisse les entendre avant de prendre sa main pour entrelacer leurs doigts. Il prit une grande inspiration tout en se dirigeant hors de l'appartement afin de rejoindre l'hôtel où la réception qu'il avait organisé avait lieu. Le plus cher et le plus prestigieux, c'était du Seo Jun tout craché.

«  Je te le répètes, on sait jamais. Mais fais attention à chacune de leurs questions, c'est seulement des rapaces et si tu sais pas quoi dire, fais semblant d'être gênée et de rire doucement, ça devrait suffire. »

Une fois dans la voiture, le trajet ne fut pas très long et il se contenta de rappeler à Na Ra tout ce qu'il avait déjà pu lui dire par le passé et surtout de se méfier de son père. Une fois sur le dit-lieu, il sortit le premier de la voiture pour aller ouvrir à sa fiancée et se dirigeait avec elle vers la réception où son père et sa satanée belle-mère semblait l'attendre de pied ferme. Il avait fait son plus beau sourire devant eux après qu'on ait annoncé leur arrivée. Comme d'habitude, il ne prêta pas attention à sa belle-mère qu'il voyait comme une envoyée du diable.

« Papa, je te présente ma fiancée, Choi Na Ra. Na Ra, voici mon père, Lee Woo Bin.  »

Seo Jun semblait heureux et surtout très content d'enfin pouvoir se pavaner de cette manière avec Na Ra, il la montrait comme un trophée et semblait prendre un malin plaisir à se moquer des gens d'ici en reprenant leurs expressions, avant de se diriger vers ses supposés amis, son seul vrai ami restait son majordome et c'était bien assez pour le moment. Peut-être que si elle ne faisait pas trop de gaffes, il ferait un vrai cadeau à Na Ra, un, qu'elle désirait vraiment. Le jeune homme avait finit par passer sa main sur la hanche de sa fausse fiancée pour la rapprocher de lui. Son père était resté évasif, un peu comme lui, sûrement qu'il serait plus suspicieux en fin de soirée, Seo Jun le connaissait assez bien pour le savoir.

« Tu veux boire du champagne, ma chérie ?  »

A bien y regarder, on aurait pu penser qu'il parlait à une enfant avec ses derniers mots murmuraient à son oreille, mais pour une fois avec un sourire plutôt malicieux sur les lèvres, parce que la situation semblait l'amuser. Seuls eux étaient au courant de la situation tandis qu'ils menaient plus d'une centaine de personnes en bourrique.

« Si t'es gentille, je te ferais un cadeau, ce soir. Donc penses à quelque chose que t'aimerais bien.  »

       
(c) crackle bones

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : Park Hye Min (Pony)
Statut/orientation : Fiancée à Seo Jun
Crédits : Oxymore
Pseudo : P'tit lama rose
DC(s) : Just me
Messages : 19
Date d'inscription : 25/07/2018
Flooz : 346
Choi Na Ra
poussières d'étoiles

Park Hye Min (Pony)
Fiancée à Seo Jun
Oxymore
P'tit lama rose
Just me
19
25/07/2018
346

Avatar : Park Hye Min (Pony)
Statut/orientation : Fiancée à Seo Jun
Crédits : Oxymore
Pseudo : P'tit lama rose
DC(s) : Just me
Messages : 19
Date d'inscription : 25/07/2018
Flooz : 346
Voir le profil de l'utilisateur

http://thirdwave.forumactif.com/t577-choi-na-ra-le-plus-grand-danger-pour-une-pute-c-est-la-lucidite#9197 http://thirdwave.forumactif.com/t583-choi-na-ra_i-don-t-care-about-you-or-maybe-i-m-lying http://thirdwave.forumactif.com/t581-choi-na-ra#9292 http://thirdwave.forumactif.com/t587-choi-na-ra#9311 http://thirdwave.forumactif.com/t588-naraspberry#9313 http://thirdwave.forumactif.com/

Sam 25 Aoû - 20:08

Choi Na Ra feat. Lee Seo Jun

Perfect couple.

C'était donnant-donnant, elle le menaçait, il la menaçait. Pourquoi n'arrivait-il pas à communiquer autrement ? Parce qu'ils n'avaient pas une relation normale. Peut être que s'ils s'étaient rencontrés et connus d'une manière normale, saine, ils seraient devenus amis, seraient tombés amoureux ou se seraient quand même détestés. Personne ne pouvait le savoir. Na Ra pourtant ne le détestait pas, loin de là, elle l'aimait même, elle l'aimait sincèrement et avec une pureté étonnante pour une femme comme elle. Mais Seo Jun détestait sa personne, alors comment pouvait-il même se rendre compte qu'elle était sincèrement amoureuse de lui ? Qu'elle l'admirait secrètement ? Il était aveugle, ou faisait semblant de ne rien voir. Comme toujours, il ramena sa mère sur le tapis, ce qui calma aussitôt les ardeurs de sa fiancée, désormais, elle serait sage. Pourquoi le menacer alors que de toute façon elle ne comptait lui faire aucun mal ? Parce que c'était son seul moyen d'avoir son attention, quand elle était gentille il l'ignorait, il n'avait que faire de sa gentillesse. Elle se contenta donc de répondre à son sourire par un sourire tout aussi mielleux que le siens. De loin on aurait pu croire à un charmant petit couple, amoureux et soudés. Mais la seule chose dans laquelle ils étaient soudés, c'était leurs mensonges. Il entrelaça ses doigts aux siens et comme toujours elle retint sa respiration, une fois à la réception elle pourrait cesser de jouer la comédie auprès de lui et laisser libre court à ses sentiments pour lui. Seo Jun pensait sûrement qu'elle était bonne actrice, en réalité elle se montrait terriblement sincère, mais son fiancé se voilait la face, elle en était sûre, n'importe qui d'autre la croyait, pourquoi pas lui ?

Durant le trajet, la jeune femme écouta pour la millième fois les conseils de son fiancé, elle n'avait pas lâché sa main. La chaleur de sa peur lui donnait du courage, elle avait peur, pourtant la jeune femme était habituée à jouer les escorts mais ce soir, l'enjeu était de taille. Elle ne se pardonnerait aucun faux pas, tout comme Seo Jun ne lui en pardonnerait aucun. Plutôt que de ronger ses ongles parfaitement manucurés pour l'occasion, la jeune femme se contenta de serrer et desserrer ses doigts sur la main de son fiancé. Il semblait préoccupé lui aussi et elle mourrait d'envie de le réconforter, d'embrasser son épaule, de glisser ses lèvres contre son oreille pour lui dire que tout irait bien, qu'elle l'aimait. Toutes ces petites choses qu'un vrai couple de fiancé devrait faire, mais tout était faux, jusque dans leurs mains serrés. Quoique parfois, elle sentait la pression des doigts de Seo Jun sur les siens, comme si inconsciemment, il lui partageait sa propre peur. C'était un geste rassurant et  doux, loin de ses éternels sarcasmes et menaces. Seo Jun était ce genre d'homme, trop occupé par ses affaires pour réfléchir à ses propres sentiments, à son avenir sentimental, aux gens qui l'entouraient. Il voulait sauver sa réputation, il voulait se préserver des médias, ils voulaient que ses films soient bien reçus. Na Ra les avait vu ces fameux films, tous sans exception, chaque jour elle en avait regardé un et le soir quand il était rentré elle lui en avait parlé, en long en large et en travers, parce qu'elle aimait sincèrement ce qu'ils faisaient. Peut-être manquait-elle d'objectivité, mais comme beaucoup les aimaient aussi, elle avait finalement décidé qu'elle les aimait réellement.

Lee Woo Bin. Il ressemblait à son père, même beauté froide, même air éternellement renfrogné. Elle ne se demanda pas plus longtemps pourquoi Seo Jun était Seo Jun. Son père semblait éteint et aigri, son fiancé avait suivi le même chemin parce qu'on ne lui avait rien offert de mieux. Un sourire étira les lèvres de Na Ra et elle se présenta comme il lui avait appris, l'ex-prostituée aurait pu tromper n'importe qui. Elle se savait radieuse et son charme ne laissait pas indifférent les amis de Seo Jun qui le félicitait d'avoir mis le grappin sur une si belle potiche... Femme, sur une si belle femme. De manière sempiternelle elle remerciait ceux qui les complimentaient, qui lui faisaient l'éloge de sa beauté, qui s’extasiaient sur sa magnifique bague de fiançailles. Et tout le long Seo Jun était là, ses mains sur elle, il ne la lâchait pas un instant. Elle savait que leur plus gros points communs résidaient dans l'aversion qu'ils avaient tous les deux pour les gens de ce monde. Leurs conversations les plus normales concernaient bien souvent la potiche de tel sénateur ou l'incroyable sottise du gérant de tel entreprise de luxe.  Les lèvres du jeune homme vinrent contre son oreille, elle avait l'habitude qu'il se comporte de la sorte en public, pourtant, à chaque fois, elle ne pouvait retenir un frisson de plaisir. Na Ra hocha doucement la tête, les joues roses et le regard fuyant comme une jeune fiancée, gênée d'être pris en flagrant délit de flirt avec son fiancé à une soirée mondaine sous le regard de centaine de personne. En réalité, elle était gênée d'être si fébrile à son contact.

« Si t'es gentille, je te ferais un cadeau, ce soir. Donc penses à quelque chose que t'aimerais bien.  »

La jeune femme le regarda dans les yeux, surprise. Jamais au grand jamais Seo Jun ne se souciait de ce qu'elle désirait réellement. Elle avait un attrait certains pour les bijoux de luxe et les fringues de couturier mais ce n'était pas de vrais cadeaux. Il étalait son argent et son soi-disant amour pour elle par le biais de présent hors de prix. Alors même si elle éprouvait une certaine satisfaction à recevoir tout ça, elle ne les voyait que comme un bonus à sa situation, une sorte de paie. C'est pourquoi avant même qu'il ait finit sa phrase elle avait soufflé sans aucune hésitation.

« Un vrai rendez-vous ! Je... Je veux un vrai rendez-vous avec toi... Sans tout ce faste, un vrai rendez-vous avec toi, sans mensonge. Je veux Seo Jun, pas mon fiancé. »

La jeune femme en était presque à bout de souffle, elle avait parlé sans réfléchir un instant. C'était réellement ce qu'elle désirait. Un vrai rendez-vous ou elle ne serait pas Na Ra, la prostituée qu'il payait et ou il ne serait pas Seo Jun, l'homme auprès de qui elle était redevable. Il pouvait bien lui rie au nez, elle ne voulait rien d'autre. De peur qu'il se moque d'elle, la jeune femme se fendit de son plus charmant sourire et rejoignit une « amie » qu'il s'était fait afin de rendre leur mensonge plus vrai. Après tout, s'ils avaient des amis en communs leur mensonge semblait plus vrai. Na Ra entreprit d'entrer dans une conversation animée avec la jeune femme pour ne pas avoir à répondre aux éventuelles questions de Seo Jun, il ne ferait pas d'esclandre ici. Non il se contenterait de sourire comme elle le faisait et de l'interroger férocement une fois rentré chez eux. Tout à sa conversation, le père de Woo Bin vint s'excuser d'interrompre leur conversation pour emprunter la fiancée de son fils. Na Ra savait qu'il allait la cuisiner, son passé, le futur qu'ils avaient prévu, ou ils allaient habiter, si elle voulait des enfants, combien, la couleur de la maison et le type de voiture, ce qu'elle faisait dans la vie. Mais tout avait été réglé avec minutie et il ne pu un seul instant douter de la sincérité de la jeune femme. Bien sûre elle glissa dans la conversation qu'elle faisait des études de médecine, et toc, Seo Jun devrait l'autoriser à retourner à l'université. En tout cas, il la remercierait car elle gagna aussitôt une pointe d'admiration chez son père. Selon lui, la médecine était un secteur qui permettait un avenir financier des plus fiable contrairement au métier qu'avait choisi son fils. Il estimait si peu le travail de Seo Jun que Na Ra en fût fâchée. Elle devait le défendre à tout prix, tant pis si elle provoquait une dispute, tant pis si elle se donnait en spectacle, elle ne pouvait permettre qu'on insulte le travail de celui qu'elle aimait. La jeune femme serra les mâchoires et ignorant les regards de son fiancé sur elle, elle dit froidement sur un ton sarcastique, un petit sourire malin en coin.

« Votre sensibilité à l'art est particulièrement différente de celle de votre fils. Il a une vision très pure des relations humaines qu'il retransmet avec beaucoup d'amour dans ses films, je suppose que tout le monde ne peut pas se rendre compte du génie de ses œuvres. Mais malgré tout, vous devez éprouver une grande fierté à le voir ainsi réussir dans un milieu que vous estimez si peu ? C'est une évidence... »

Oui, elle venait sans l'ombre d'un doute de lui suggérer de la fermer, de ne plus critiquer l'art, de ne plus critiquer son fils. Elle l'avait dit d'une telle manière que d'un point de vue extérieur on aurait pu croire que les deux interlocuteurs rigolaient. Le père de Seo Jun savait qu'il ne devait pas provoquer une dispute en public et Na Ra savait qu'il trouverait une manière de lui faire payer son insolence. Mais elle aurait souffert de ne pas avoir pris la défense de son futur époux. Woo Bin se fendit d'un sourire accompagné d'un « C'est adorable la manière dont une jeune fiancée se vexe dès qu'on a le malheur de la taquiner au sujet de son fiancé ». Il lui tendit une coupe de champagne pour couper court à leur échange et Na Ra regarda dans la direction de Seo Jun, tout le monde l'avait entendu, il ne pouvait donc ignorer ce qu'il venait de se passer. Au moins, les gens ne pouvaient se douter de l'amour qu'elle éprouvait pour son compagnon, mais lui, qu'en était-il de lui ? Allait-il la féliciter pour son magnifique jeu d'actrice ? La sermonner pour avoir fait n'importe quoi ? Être étonné ? Elle avait peur maintenant, mais ne regrettait en aucun cas ce qu'elle venait de faire, et s'il le fallait elle ne changerait rien et rejouerait la scène de la même manière peu importe les conséquences.



codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Perfect couple [feat Lee Seo Jun]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (F) Chelsea Kingsley Feat. Jaimie Alexander
» VARIO Perfect 1200 Platinum
» Plugin - perfect split : comme scission
» Des tubes de couple pour psp
» Mariage d'antivirus (males et femelles) + BAGLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIRD WAVE :: jeju-si ((hurricane under the purple rain)) :: les quartiers ouest :: le golden cloud-
Sauter vers: