Tumblr  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


arômes d'un cœur fané  :: jeju-si ((hurricane under the purple rain)) :: le centre-ville :: jeju's hospital
avatar

Avatar : lily maymac
Statut/orientation : fiancée à son meilleur ami, sacha, afin d'éviter le mariage forcé préparé par ses parents + s'engage petit à petit dans une relation libre aux côtés de sacha et il nam, triangle éternel // se complaît dans des romances éphémères. laisse les bras des éphèbes l'encercler, dévore leur masculinité, puis jette leur cœur en pièces.


LE COEUR QUI BAT
ENTRE VOS PHALANGES

Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote. Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote. Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote.


Crédits : blue moon (av) ; tweek (icon) ; ice and fire. (sign)
Pseudo : notyourmama (chloé)
DC(s) : sung eun ae
Messages : 1350
Date d'inscription : 26/04/2018
Flooz : 3079

Kang Jinhee
poussières d'étoiles

lily maymac
fiancée à son meilleur ami, sacha, afin d'éviter le mariage forcé préparé par ses parents + s'engage petit à petit dans une relation libre aux côtés de sacha et il nam, triangle éternel // se complaît dans des romances éphémères. laisse les bras des éphèbes l'encercler, dévore leur masculinité, puis jette leur cœur en pièces.


LE COEUR QUI BAT
ENTRE VOS PHALANGES

Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote. Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote. Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote.


blue moon (av) ; tweek (icon) ; ice and fire. (sign)
notyourmama (chloé)
sung eun ae
1350
26/04/2018
3079


Avatar : lily maymac
Statut/orientation : fiancée à son meilleur ami, sacha, afin d'éviter le mariage forcé préparé par ses parents + s'engage petit à petit dans une relation libre aux côtés de sacha et il nam, triangle éternel // se complaît dans des romances éphémères. laisse les bras des éphèbes l'encercler, dévore leur masculinité, puis jette leur cœur en pièces.


LE COEUR QUI BAT
ENTRE VOS PHALANGES

Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote. Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote. Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote.


Crédits : blue moon (av) ; tweek (icon) ; ice and fire. (sign)
Pseudo : notyourmama (chloé)
DC(s) : sung eun ae
Messages : 1350
Date d'inscription : 26/04/2018
Flooz : 3079

Voir le profil de l'utilisateur

http://thirdwave.forumactif.com/t120-jinhee-acid-rain http://thirdwave.forumactif.com/t171-jinhee-overdose http://thirdwave.forumactif.com/t163-kang-jinhee#788 http://thirdwave.forumactif.com/t195-kang-jinhee#1203 http://thirdwave.forumactif.com/t231-lejindary#1935 https://www.pinterest.fr/notyourmamama/oc-kang-jinhee-my-brain-is-full-of-acid-rain/

Jeu 3 Mai - 17:31


i tried everything. i smoke, drank, drove 100 on the freeway. anything to make my heart feel the way it did when it beat next to yours.

elle a l'esprit esseulé, le cœur au bout de ses pieds et les yeux qui divaguent dans les vagues de l'atmosphère fade. chanceuse qu'ils ne cessent de lui répéter alors que leurs mains viennent toucher son poignet. insouciante qu'ils ne peuvent s'empêcher de crier pour espérer atteindre ses pensées. mais elle est sourde à tout compliment, tout avertissement, l'âme ailleurs, préoccupée. suzy s'en est allée, les résultats de ses examens divulgués, alors que la blonde patiente dans le calme troublant. couverte d'une blouse blanche qui ne peut divulguer ses hanches tant elle est ample, jinhee se heurte à une réalité longtemps éloignée. de par l'absence de toutes substances, de par le silence qui l'étrangle, la panique secoue ses entrailles. gamine porte ses doigts à sa bouche pour en mordiller les peaux abandonnées, déverser ce manque -dont la constance devient inquiétante- sur ses pulpes amochées. elle finit par attraper son téléphone posé sur la table de chevet pour appeler ceux sur qui elle pense pouvoir compter ; mais avant même qu'elle ne trouve le nom désiré, ses perles sombres se perdent sur l'ombre de son passé. il y a un temps d'arrêt, l'horloge désormais figée et le cœur qui ne sait plus comment danser. se lance dans un ballet aux artistes macabres, aux spectateurs lugubres ; se confronte à la passion doucement oubliée. et pourtant, pourtant, elle n'a jamais cessée. l'âme brûlée par cet amour enflammé, les cendres du bûcher secouées par sa respiration à ce moment coupée. il la regarde, mais ne sait si elle est encore là, l'ange qui l'a marqué de mille et un baisers. elle a l'intérieur de la bouche qui devient pâteux, le myocarde qui devient boiteux, et elle ne veut être approcher, espère retrouver le calme précédemment rejeté. « t'as dû te tromper de chambre, raven n'est pas ici. » c'est gamin, c'est puéril, mais ce n'est pas son souci. elle détourne le regard pour attraper la télécommande de sa main valide et allume la télévision pour accentuer sa décision de ne pas se retrouver à ses côtés. qu'il parte, qu'il fuit, puisque c'est dans ces mêmes actions que tout s'est fini.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : jeon douceur jeongguk (jungkook)
Statut/orientation : célibataire ¬ bisexuel non assumé


you are the cause of my euphoria ;

et tu sais à l'intérieur ça se serre, et tu sais à l'intérieur c'est l'enfer – j'sais pas comment te voir j'sais pas comment te considérer t'es qu'une énigme une foutue hypothèse jamais confirmée.



you blow my mind ;

Crédits : ©amourdemavie (ava) ©kawaiinekoj (icon) ©astra + self (signa)
Pseudo : sial
DC(s) : soon
Messages : 397
Date d'inscription : 08/04/2018
Flooz : 1525

Yeol Wei
poussières d'étoiles

jeon douceur jeongguk (jungkook)
célibataire ¬ bisexuel non assumé


you are the cause of my euphoria ;

et tu sais à l'intérieur ça se serre, et tu sais à l'intérieur c'est l'enfer – j'sais pas comment te voir j'sais pas comment te considérer t'es qu'une énigme une foutue hypothèse jamais confirmée.



you blow my mind ;

©amourdemavie (ava) ©kawaiinekoj (icon) ©astra + self (signa)
sial
soon
397
08/04/2018
1525


Avatar : jeon douceur jeongguk (jungkook)
Statut/orientation : célibataire ¬ bisexuel non assumé


you are the cause of my euphoria ;

et tu sais à l'intérieur ça se serre, et tu sais à l'intérieur c'est l'enfer – j'sais pas comment te voir j'sais pas comment te considérer t'es qu'une énigme une foutue hypothèse jamais confirmée.



you blow my mind ;

Crédits : ©amourdemavie (ava) ©kawaiinekoj (icon) ©astra + self (signa)
Pseudo : sial
DC(s) : soon
Messages : 397
Date d'inscription : 08/04/2018
Flooz : 1525

Voir le profil de l'utilisateur

http://thirdwave.forumactif.com/t36-teenage-fever-wei http://thirdwave.forumactif.com/t312-moon-204-am-wei http://thirdwave.forumactif.com/t311-yeol-wei#4191 http://thirdwave.forumactif.com/t326-yeol-wei http://thirdwave.forumactif.com/ https://weheartit.com/siaal_/collections/140318880-aes-wei

Ven 4 Mai - 3:48




I have never heard a silence quite so loud ; I walk in the room and you don't make a sound, make a sound, You're good at making me feel small, If it doesn't hurt me, why do I still cry ?If it didn't kill me, then I'm half alive.

roulette russe.
1,2,3,
ça part,
ça revient ;
le souffle qui quitte les lèvres,
soulagement éphémère.
4,5,6,
funambule indécente qui côtoie le précipice,
et t’as pas peur.
pas l’ombre d’une terreur qui se file au fond de ton regard,
qui se brode avant qu’il ne soit trop tard.
et c’est sans hésitation que ton doigt presse la gâchette,
une fois de plus,
deux fois et puis trois –
à ne jamais t’en lasser,
descendre le styx sans jamais t’y plonger.

détonation incroyable ;
fallait devenir kamikaze pour te foutre face à ta propre vérité,
car tu es de ces enfants avides de mésaventures à se croire immortels,
reine sans couronne aux dorures arrachées,
qui perd de sa superbe alors qu’elle est ramenée à la réalité.

et wei spectateur ;
wei observateur des tragiques fissures qui se dessinent sur ton visage d’opale, la beauté entachée –
à regarder la poupée de chiffon s’éclater dans les douves,
se mourir contre une falaise.
à ne pas pouvoir bouger –

et ça hurle, ça hurle,
ça gueule dans ses oreilles qu’il doit se tirer,
qu’il ne doit plus te regarder.

pourtant il est là.
devant toi ;
la sensation que tout devient sourd,
que tout se referme, que tout l'oppresse.
à considérer le fossé qui vous sépare depuis quelques années –
le regretter, un peu.
voix qui se meurt à l’intérieur de sa gorge tandis que la distance semble insurmontable,
à crever d’envie de faire demi-tour
et s’crever l’coeur alors que tu t’offres aux vautours –

l’image trop insoutenable.

c’est pas raven que j’cherchais.

le souffle qui s’échappe,
la mécanique rouillée de sentiment –
l’ombre d’un passé un peu bafoué
par une colère douloureuse et trop ancrée.

si j’avais su, c’est pas des fleurs que j’aurai ramené, c’est du sel.

l’amertume,
wei qui ne fait pas un pas.
regard qui divague vers le vide,
à s’y accrocher.
éviter ton visage tuméfié –
douloureuse image et douloureux visage,
cocktail incandescent qui lui brûle les doigts.

un pas vers l’ombre,
un second dans la pénombre –
à s’trouver ridicule avec ses trois roses piétinées
par un amour bousillé.

comment tu t’sens ? mal, j’espère. 

parce que ça serait trop injuste
que j’sois le seul à en chier.
(c) SIAL ; icons sial



_________________
ecchymoses — tu as une tristesse qui vit dans des endroits où la tristesse ne devrait pas vivre. (rupi kaur)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : lily maymac
Statut/orientation : fiancée à son meilleur ami, sacha, afin d'éviter le mariage forcé préparé par ses parents + s'engage petit à petit dans une relation libre aux côtés de sacha et il nam, triangle éternel // se complaît dans des romances éphémères. laisse les bras des éphèbes l'encercler, dévore leur masculinité, puis jette leur cœur en pièces.


LE COEUR QUI BAT
ENTRE VOS PHALANGES

Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote. Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote. Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote.


Crédits : blue moon (av) ; tweek (icon) ; ice and fire. (sign)
Pseudo : notyourmama (chloé)
DC(s) : sung eun ae
Messages : 1350
Date d'inscription : 26/04/2018
Flooz : 3079

Kang Jinhee
poussières d'étoiles

lily maymac
fiancée à son meilleur ami, sacha, afin d'éviter le mariage forcé préparé par ses parents + s'engage petit à petit dans une relation libre aux côtés de sacha et il nam, triangle éternel // se complaît dans des romances éphémères. laisse les bras des éphèbes l'encercler, dévore leur masculinité, puis jette leur cœur en pièces.


LE COEUR QUI BAT
ENTRE VOS PHALANGES

Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote. Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote. Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote.


blue moon (av) ; tweek (icon) ; ice and fire. (sign)
notyourmama (chloé)
sung eun ae
1350
26/04/2018
3079


Avatar : lily maymac
Statut/orientation : fiancée à son meilleur ami, sacha, afin d'éviter le mariage forcé préparé par ses parents + s'engage petit à petit dans une relation libre aux côtés de sacha et il nam, triangle éternel // se complaît dans des romances éphémères. laisse les bras des éphèbes l'encercler, dévore leur masculinité, puis jette leur cœur en pièces.


LE COEUR QUI BAT
ENTRE VOS PHALANGES

Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote. Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote. Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote.


Crédits : blue moon (av) ; tweek (icon) ; ice and fire. (sign)
Pseudo : notyourmama (chloé)
DC(s) : sung eun ae
Messages : 1350
Date d'inscription : 26/04/2018
Flooz : 3079

Voir le profil de l'utilisateur

http://thirdwave.forumactif.com/t120-jinhee-acid-rain http://thirdwave.forumactif.com/t171-jinhee-overdose http://thirdwave.forumactif.com/t163-kang-jinhee#788 http://thirdwave.forumactif.com/t195-kang-jinhee#1203 http://thirdwave.forumactif.com/t231-lejindary#1935 https://www.pinterest.fr/notyourmamama/oc-kang-jinhee-my-brain-is-full-of-acid-rain/

Mar 8 Mai - 16:30


i tried everything. i smoke, drank, drove 100 on the freeway. anything to make my heart feel the way it did when it beat next to yours.

se dessine sous ses yeux la personnification d'un passé amoureux, aux baisers aussi langoureux que douloureux. il entre dans la chambre, impose sa silhouette à la sienne devenue si frêle, la peau brûlée par les rayons du soleil tandis qu'elle s'enterre dans les profondeurs des ténèbres. et il y a le temps qui s'arrête, les rouages d'un cœur qui grince, alourdi par la rouille dévoratrice de ses artères depuis qu'il l'a mise à terre. la poupée gracile se montre acide, ne veut peut se tenir à quelques mètres de lui ; il est ce qu'elle fut, et en l'oubliant elle s'est oubliée. à trop courir après le bonheur, elle a fini par lui faire un doigt d'honneur parce que tout paraissait si fade, le goût, les couleurs, la douceur. boule d'amertume qui dévale le bitume gonflée par la rancune. les yeux de la gamine se perdent un moment sur les roses qu'il a apportées, s'émerveillent de la beauté de fleurs auxquelles autrefois il pouvait la comparer et se détourne à nouveau de cette tentation-poison. il vient la piquer, lacère ses poignets déjà endommagés, avant de saupoudrer ses plaies de sel cristallisé. l'étudiante voudrait s'évader, casser les barreaux de cette prison clémente, fuir la réalité qui vient la frapper de plein fouet ; mais elle reste là, l'âme fermée, le cœur ouvert par ses doigts faits de miel lumière. jinhee veut être sourde à ses paroles, l'ignorer comme toutes ces précédentes années, le laisser se heurter au mur qu'elle se tue à construire et reconstruire après chaque passage, chaque fissure. mais la langue claque contre son palais et il l'affuble d'une haine éternelle. espère trouver dans ses traits figés la douleur de leur passé loin d'être oublié. les sourcils se froncent, la rose se transforme en ronce « va te faire voir. » aigreur accentuée par ce doigt levé en sa direction, vulgarité d'une jeunesse à pleurer. « comment tu as su que j'étais ici ? » paroles jetées dans le vide, regard toujours posé sur la télé qu'elle fait semblant de regarder alors que toutes ses pensées sont tournées vers lui, que dans sa tête, elle dépeint les moindres recoins de ses membres qu'elle a longtemps dénudés, caressés, aimés.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : jeon douceur jeongguk (jungkook)
Statut/orientation : célibataire ¬ bisexuel non assumé


you are the cause of my euphoria ;

et tu sais à l'intérieur ça se serre, et tu sais à l'intérieur c'est l'enfer – j'sais pas comment te voir j'sais pas comment te considérer t'es qu'une énigme une foutue hypothèse jamais confirmée.



you blow my mind ;

Crédits : ©amourdemavie (ava) ©kawaiinekoj (icon) ©astra + self (signa)
Pseudo : sial
DC(s) : soon
Messages : 397
Date d'inscription : 08/04/2018
Flooz : 1525

Yeol Wei
poussières d'étoiles

jeon douceur jeongguk (jungkook)
célibataire ¬ bisexuel non assumé


you are the cause of my euphoria ;

et tu sais à l'intérieur ça se serre, et tu sais à l'intérieur c'est l'enfer – j'sais pas comment te voir j'sais pas comment te considérer t'es qu'une énigme une foutue hypothèse jamais confirmée.



you blow my mind ;

©amourdemavie (ava) ©kawaiinekoj (icon) ©astra + self (signa)
sial
soon
397
08/04/2018
1525


Avatar : jeon douceur jeongguk (jungkook)
Statut/orientation : célibataire ¬ bisexuel non assumé


you are the cause of my euphoria ;

et tu sais à l'intérieur ça se serre, et tu sais à l'intérieur c'est l'enfer – j'sais pas comment te voir j'sais pas comment te considérer t'es qu'une énigme une foutue hypothèse jamais confirmée.



you blow my mind ;

Crédits : ©amourdemavie (ava) ©kawaiinekoj (icon) ©astra + self (signa)
Pseudo : sial
DC(s) : soon
Messages : 397
Date d'inscription : 08/04/2018
Flooz : 1525

Voir le profil de l'utilisateur

http://thirdwave.forumactif.com/t36-teenage-fever-wei http://thirdwave.forumactif.com/t312-moon-204-am-wei http://thirdwave.forumactif.com/t311-yeol-wei#4191 http://thirdwave.forumactif.com/t326-yeol-wei http://thirdwave.forumactif.com/ https://weheartit.com/siaal_/collections/140318880-aes-wei

Ven 11 Mai - 19:21




I have never heard a silence quite so loud ; I walk in the room and you don't make a sound, make a sound, You're good at making me feel small, If it doesn't hurt me, why do I still cry ?If it didn't kill me, then I'm half alive.

et parfois il y a une pointe de regret,
une pointe d’amertume aussi —

à se caler au fond de sa gorge tandis que ta silhouette se dessine sous son regard.
et il a cette douleur qui lui vrille les tempes sans arrêt,
celle de t’être à toi-même si nuisible,
de ne pas avoir peur qu’il soit trop tard.
l’enfant qui observe l’amas de poussières voilant vos prunelles,
à se dire que c’est peut être plus facile de ne rien voir, de jouer à l’aveugle jusqu’à s’y méprendre
à vouloir s’coller les paupières,
les fixer pour être certain que jamais elles ne s’élèveront pour dévoiler la misère –

wei qui songe qu’il devrait être sourd,
(et puis infirme,
et puis complètement invisible,
peut-être,)

le fracas de roses oubliées sur le rebord d’un fossé,
souvenirs de quelque chose qui aurait pu être bien.
qui aurait pu être beau ;
qui aurait pu être autre chose qu’un tas de rien,
qu’un tas de tout –
un putain de trop plein qui a débordé de partout,
à en briser les dernières digues qui vous retenaient face au précipice.

wei qui n’a rien d’innocent –
et qui est pourtant toujours aussi impuissant.

et il se tait ;
étouffe la réalité dans une quelconque excuse qu’il préfère s’imaginer.
la culpabilité trop difficile à avaler sans doute –
comédien qui n’en possède pas les atours, à se cacher derrière un masque fait de papier.

le soupir au rejet mérité –
c’était sec, c’était dur,
c’était attendu.
à gonfler sa poitrine d’un souffle qui ne tardera pas, il le sait, à disparaître au fond de ses poumons ;
à pas s’laisser abattre,
peut-être habitué à ce que tu cesses de le regarder.

(c’est de sa faute c’est de sa faute c’est de sa faute)


wei le sait et pourtant il n’a aucun remord à votre séparation –

plutôt à votre fusion.

(c’était pas normal, c’était tout bancal,
ça s’cassait la gueule et depuis le début jinhee,
on l’a vu et on s’est tus jinhee,)


à faire quelques pas vers ton lit ;
le regard qui ne tombe pas cette fois
même si toi tu le fuis.

j’suis rentré dans l’hopital, j’me suis dirigé vers l’accueil – j’ai attendu mon tour et puis j’ai donné ton nom, j’ai dit qu’on était amis, on m’a indiqué ton service et ta chambre. et me voilà. du génie.

soyons bêtes, soyons stupides ;
de toute façon,
nous l’avons toujours été.


à vouloir tout prendre à contre-pied,
pas en connaître la raison,
juste être encore une fois un peu con.

imbécilités pour masquer la nervosité,
sans doute,
à se sentir un peu adolescent face à cette fille du lycée,
avant de se rappeler que vous l’étiez –
il y a quelques années.

(et c’est insupportable ;)

à compter du regard les plaies qui peignent ta peau –
et il y en a
une,
deux,
trois,

sérieusement…

ça va jusqu’à quatre,
et puis six,
sans doute dix,
quelques part sous tes vêtements –
(ceux qu'il ôtait autrefois)
et il se demande si elles sont indélébiles.

à quoi tu pensais hein ?

voix qui flanche ;
qui se brise dans les derniers accords.
wei qu’a jamais eu la prétention d’avoir une quelconque force,
une quelconque stabilité.

il te manque une case ? ou tu en as juste rien à foutre de ta propre vie ?

à savoir que les vôtres sont liées –
et c’est peut être ça,
tu sais,
qui est si
i n v i v a b l e

(c) SIAL ; icons sial



_________________
ecchymoses — tu as une tristesse qui vit dans des endroits où la tristesse ne devrait pas vivre. (rupi kaur)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : lily maymac
Statut/orientation : fiancée à son meilleur ami, sacha, afin d'éviter le mariage forcé préparé par ses parents + s'engage petit à petit dans une relation libre aux côtés de sacha et il nam, triangle éternel // se complaît dans des romances éphémères. laisse les bras des éphèbes l'encercler, dévore leur masculinité, puis jette leur cœur en pièces.


LE COEUR QUI BAT
ENTRE VOS PHALANGES

Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote. Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote. Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote.


Crédits : blue moon (av) ; tweek (icon) ; ice and fire. (sign)
Pseudo : notyourmama (chloé)
DC(s) : sung eun ae
Messages : 1350
Date d'inscription : 26/04/2018
Flooz : 3079

Kang Jinhee
poussières d'étoiles

lily maymac
fiancée à son meilleur ami, sacha, afin d'éviter le mariage forcé préparé par ses parents + s'engage petit à petit dans une relation libre aux côtés de sacha et il nam, triangle éternel // se complaît dans des romances éphémères. laisse les bras des éphèbes l'encercler, dévore leur masculinité, puis jette leur cœur en pièces.


LE COEUR QUI BAT
ENTRE VOS PHALANGES

Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote. Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote. Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote.


blue moon (av) ; tweek (icon) ; ice and fire. (sign)
notyourmama (chloé)
sung eun ae
1350
26/04/2018
3079


Avatar : lily maymac
Statut/orientation : fiancée à son meilleur ami, sacha, afin d'éviter le mariage forcé préparé par ses parents + s'engage petit à petit dans une relation libre aux côtés de sacha et il nam, triangle éternel // se complaît dans des romances éphémères. laisse les bras des éphèbes l'encercler, dévore leur masculinité, puis jette leur cœur en pièces.


LE COEUR QUI BAT
ENTRE VOS PHALANGES

Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote. Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote. Apollo anteponas habetote facta sapientissimum dicta vestrum quem cave iam iam illius ne cave ob habetote illius enim illius De utroque De cum ne ais iudicavit facta ipsum laudantur habetote.


Crédits : blue moon (av) ; tweek (icon) ; ice and fire. (sign)
Pseudo : notyourmama (chloé)
DC(s) : sung eun ae
Messages : 1350
Date d'inscription : 26/04/2018
Flooz : 3079

Voir le profil de l'utilisateur

http://thirdwave.forumactif.com/t120-jinhee-acid-rain http://thirdwave.forumactif.com/t171-jinhee-overdose http://thirdwave.forumactif.com/t163-kang-jinhee#788 http://thirdwave.forumactif.com/t195-kang-jinhee#1203 http://thirdwave.forumactif.com/t231-lejindary#1935 https://www.pinterest.fr/notyourmamama/oc-kang-jinhee-my-brain-is-full-of-acid-rain/

Ven 15 Juin - 15:57


i tried everything. i smoke, drank, drove 100 on the freeway. anything to make my heart feel the way it did when it beat next to yours.

elle le sent la détailler, énumérer chaque blessure, chaque marque de la chute violente ,conséquence de son âme défaillante. mais il ne saurait compter le nombre de plaies cachées, masquées sous son doux visage de poupée camée ; le sang bouillant, jinhee ne veut entendre l'enfant démuni de richesse, dont seul le cœur ressemble à un diamant, lourd, brut, qu'elle a longtemps poli de baisers purs. il n'est pas innocent wei, de par ses actions étouffantes, de par ses mots qui ont remplacé ses mains autour de son cou - elle les sent l'étrangler encore, toujours; à jamais. il n'a jamais été blanc tout comme elle n'a jamais été noir ; deux âmes grisailles aux reflets rouge sang, à trop vouloir s'aimer, à trop vouloir se déchirer. la gamine ignore son sarcasme mais lâche la télécommande dans un geste las. las de sa stupidité, las de leur idiotie irréparable. le garçon la juge, cherche à percer l'énigme qu'elle est devenue ((un calcul prise de tête que personne ne saurait résoudre, même pas elle-même)).

à quoi tu pensais hein ?
à rien.
ou peut-être à tout.
à toi,
à nous,
à eux,
à rien.

l'esprit vide de sens, vide vide de toute existence, et pourtant l'ange qui danse. elle se remue sur sa propre dépouille, écrase ses poumons jusqu'à la suffocation, pourvu qu'elle réussisse un jour à se sentir vivante. elle n'a pas sauté, elle est tombée. de cette falaise trop grande, dans le vent tendre. elle a fait le saut de l'ange. n'a su déployer ses ailes à temps et a fait plouf.

plouf plouf on se mouille,
plouf plouf on s'étouffe.

elle avait l'eau dans les poumons, les hurlements des démons contre ses tympans. jinhee qu'as-tu fait, jinhee tu t'es noyée. et dans sa folie démesurée, elle n'arrive à regretter ces instants de danger. « parce que tu penses que j'ai voulu tout arrêter ? » elle tourne la tête vers l'être qui couvre toute sa sensibilité, celui qu'elle avait tant aimé. le regard qui transperce, qui blesse. elle ne veut lui expliquer le bien de s'être sentie volée avant d'atterrir contre le liquide devenu dur comme la pierre ; avant de sentir sa respiration coupée par l'atterrissage incontrôlé. « j'étais bourrée wei, défoncée. j'ai perdu l'équilibre, c'est tout. » c'est tout, mais c'est justement t o u t. elle a perdu l'équilibre, a entraîné dans sa maladresse-hystérie un être cher. ou peut-être plus encore. sacha, il nam, wei. ils ont tous chuté avec elle quelque part. « si tu es venu ici pour alléger ta conscience, j'espère que c'est un succès. je suis vivante, je respire, et je n'ai aucunement l'intention d'en finir aujourd'hui, ni demain. tu peux retourner à ta petite vie sans te soucier de problèmes qui dépassent sûrement ton réel intérêt. » c'est âcre, c'est dégueulasse ; mais elle ne peut l'aimer, plus maintenant. à quoi bon s'enfoncer dans un élan de bonté quand on sait que, dès la prochaine virée, il sera de son côté et elle du sien, à se regarder dans l'ombre, à s'aimer pour mieux se détester.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Avatar : jeon douceur jeongguk (jungkook)
Statut/orientation : célibataire ¬ bisexuel non assumé


you are the cause of my euphoria ;

et tu sais à l'intérieur ça se serre, et tu sais à l'intérieur c'est l'enfer – j'sais pas comment te voir j'sais pas comment te considérer t'es qu'une énigme une foutue hypothèse jamais confirmée.



you blow my mind ;

Crédits : ©amourdemavie (ava) ©kawaiinekoj (icon) ©astra + self (signa)
Pseudo : sial
DC(s) : soon
Messages : 397
Date d'inscription : 08/04/2018
Flooz : 1525

Yeol Wei
poussières d'étoiles

jeon douceur jeongguk (jungkook)
célibataire ¬ bisexuel non assumé


you are the cause of my euphoria ;

et tu sais à l'intérieur ça se serre, et tu sais à l'intérieur c'est l'enfer – j'sais pas comment te voir j'sais pas comment te considérer t'es qu'une énigme une foutue hypothèse jamais confirmée.



you blow my mind ;

©amourdemavie (ava) ©kawaiinekoj (icon) ©astra + self (signa)
sial
soon
397
08/04/2018
1525


Avatar : jeon douceur jeongguk (jungkook)
Statut/orientation : célibataire ¬ bisexuel non assumé


you are the cause of my euphoria ;

et tu sais à l'intérieur ça se serre, et tu sais à l'intérieur c'est l'enfer – j'sais pas comment te voir j'sais pas comment te considérer t'es qu'une énigme une foutue hypothèse jamais confirmée.



you blow my mind ;

Crédits : ©amourdemavie (ava) ©kawaiinekoj (icon) ©astra + self (signa)
Pseudo : sial
DC(s) : soon
Messages : 397
Date d'inscription : 08/04/2018
Flooz : 1525

Voir le profil de l'utilisateur

http://thirdwave.forumactif.com/t36-teenage-fever-wei http://thirdwave.forumactif.com/t312-moon-204-am-wei http://thirdwave.forumactif.com/t311-yeol-wei#4191 http://thirdwave.forumactif.com/t326-yeol-wei http://thirdwave.forumactif.com/ https://weheartit.com/siaal_/collections/140318880-aes-wei

Sam 30 Juin - 0:20




I have never heard a silence quite so loud ; I walk in the room and you don't make a sound, make a sound, You're good at making me feel small, If it doesn't hurt me, why do I still cry ?If it didn't kill me, then I'm half alive.

— il a pas peur, wei.
il est terrifié.
coup d’oeil dans le miroir qui trône (cruel) dans la pièce, à guetter son reflet ternis par la fatigue accumulée en goudron sous ses yeux.
il te regarde comme tout droit descendue d’un ciel aux allures sibyllines ; dépourvue d’or et du blanc immaculé, tu n’es ni puissante ni sacrée – plutôt l’genre de comète qui s’effondre, qui s’écrase, une astéroïde qui amène le monde avec elle.
ses iris coulent le long de ton visage et s’écroulent dès lors que ta bouche (celle qu’il aimait autrefois embrasser, écouter) s’ouvre ;
l’averse comme tempête s’abat sur son épiderme découvert en un million de piqûres douloureuses,
mais même trempé, wei reste debout.
d’un geste nonchalant il abandonne les roses sur le rebord de ton chevet,
le mouvement est las, usé – un peu brisé par ton souvenir qui pèse encore un peu sur ses épaules.

il a honte – de ta silhouette galbée qui se transforme en épave, de son regard maladif, de sa pensée obligée à ton égard qui résonne comme un ouragan de vide à ses oreilles ;
il a honte d’être là,
d’être toujours là,
d’être ici sans être vraiment parti –
à n’avoir rendu qu’à moitié les armes ;
quand ta langue claque dans une phrase qui résonne qu’à demi fausse au creux de ses tympans.

oui, il a cru que tu voulais tout arrêter.
oui,
il l’a envisagé,
il s’est pas dit que tu voulais te suicider,
juste que ça n’avait pas d’importance
que c’était une futilité,
que la vie,
en elle même,
c’est juste une chose étrange facile à effacer.


t’es vraiment pitoyable jin.

l’aisance avec laquelle il a prononcé ces mots est monstrueuse. ils se sont glissés hors de ses lèvres en caresse douloureuse, laissant des marques rouges et blanchâtre au simulacre de ta peau.
il se presse contre le mur, à s’y raccrocher qu’à moitié –
wei qu’est pas le genre à avouer que parfois, il est difficile de rester éveillé et sur ses deux pieds.

t’as rien trouvé de mieux pour m’faire dégager, vraiment ?

soupir et ses yeux quittent enfin ton image,
à se perdre dans le coton des draps et la fade couleur du lino. à s’trouver un autre centre d’attention que ta pauvre personne qui n’en a visiblement rien à faire.

il ne peut s’empêcher de se dire que tu es toujours aussi égoïste.

et quand il fait les comptes il se dit que mon premier est désastreux,
mon second est éphémère,
mon troisième n’est que misère.
que le tout n’est finalement qu’un rien, qu’un semblant de nous bafoué par des liqueurs imbuvables de reproches et de rejet.
à avoir tâché tout ce qui avait pu être,
avait pu exister,
les quelques onces de bonheur que wei avait réellement traversé.

et quelque part peut être,
tu lui manques.
mais il fait trop noir pour percevoir les contours d’une silhouette amoureuse –
tes attraits de première amante s’estompe sans décence dans une danse ivre de malheurs.

tu voulais pas m’voir, j’ai compris. ça fait un moment que je l’ai compris, tu sais. et ça fait un moment que j’ai arrêté de me préoccuper de ce que tu peux dire. j’suis là parce que je le voulais, peut être parce qu’il le fallait.

c’est pas si facile de tout brûler, jinhee.
le brasier n’emporte pas toutes les bribes de mémoire.

j’suis là parce que j’suis peut être pas encore le plus grand connard du siècle.

parfois il voudrait revenir en arrière,
d’autres non.
à pas vraiment savoir quoi corriger, car votre grammaire était désaccordée.

j’suis là pour te contredire aussi. t’as tord jin. j’me suis réellement inquiété.

l’inspiration qui fait craquer la carcasse,
à espérer quelque part un second souffle.

finissons en. j’suis lassé de tes regards haineux. j’ai plus les épaules pour les supporter.

à moins de s’effondrer
comme un château de cartes
(ou au pied d’une falaise)
(c) SIAL ; icons sial



_________________
ecchymoses — tu as une tristesse qui vit dans des endroits où la tristesse ne devrait pas vivre. (rupi kaur)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
arômes d'un cœur fané
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIRD WAVE :: jeju-si ((hurricane under the purple rain)) :: le centre-ville :: jeju's hospital-
Sauter vers: